laboratoire d'idées

Bricolage, arts plastiques, pensées intimes, couture, cuisine... ce blog est un laboratoire d'idées où je peux noter ce qui me passe par la tête pour ne rien oublier et répertorier mes créations et mes bonnes adresses.

samedi 21 août 2010

Les prémices du précipice

Voilà une autre expérimentation. Toujours avec seulement ma voix, et le logiciel audacity; j'ai écrit le texte en 2008.

Les prémices du précipice: quand on se voit couler, que rien de bon n'est en présage quand on ne voit plus de raison d'etre sage quand on se voit couler tout est insensé, mon regard est fixe et tout est flou, les premices du precipice sont partout, j'entends la meme note j'ai envie de respirer l'eau, je me sens très sotte, j'ai mi la barre trop haut. Comment se supporter je ne suis pas quelqu'un de bien comment accepter mes pechés je m'en veux putain tellement je suis vide tellement je souffre je touche du doigt les préludes du gouffre. je voudrais enfoncer ma tete dans le sol. j'en ai marre d'attendre et je me dégoute, j'en ai marre d'etre molle et toujours dans le doute. je me suis totalement fourvoyée: est ce qu'on peut se repprocher d'avoir changé?

On entend le ventilateur du pc portable derrière... (j'ai un micro intégré à l'ordi).

Autocritique: trop de parties où il y a un écho, mais je n'arrive pas à me décider à en enlever plus.

Posté par sous_le_coude à 01:35 - poème et musique - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Trop de chuintements sur mon ordi c'est à peine audible !!
    Les chœurs derrière me dérangent, peut-être que c'est trop musical et moins poésie sonore ?
    Le texte est impec en tout cas Pauline.
    Bisous bisous
    (j'suis reloue quand même)

    Posté par lunatique, samedi 21 août 2010 à 12:05
  • non non pas reloue, merci pour ton avis
    je ne sais pas combien ça coute un micro, si je continue à faire ça je m'en acheterai un.

    j'essaie de faire quelque chose que moi j'aurais pu écouter, mais je n'y arrive pas... je vais persévérer ^^

    bisous, bonne aprèm <3

    Posté par pauline, samedi 21 août 2010 à 13:16
  • Bah moi j´ai bien aimé, il faut bien commencer. Ça me rappelle Les Elles que j´adoooooore.

    Posté par Dame soleil, jeudi 2 septembre 2010 à 00:05
  • C'est très beau, sensible. Une voix toute douce... parfois un peu dure.
    Techniquement j'aime les effets de coupure, lorsque la voix empiète sur la voix.
    Peut-être que le sens aurait plus de force sans le côté musical, juste en laissant résonner la puissance des rimes et des jeux de sonorités.
    Mais le "chœur" apporte une autre beauté au texte.

    Posté par emilieparenthese, jeudi 21 octobre 2010 à 19:31

Poster un commentaire