laboratoire d'idées

Bricolage, arts plastiques, pensées intimes, couture, cuisine... ce blog est un laboratoire d'idées où je peux noter ce qui me passe par la tête pour ne rien oublier et répertorier mes créations et mes bonnes adresses.

mercredi 6 janvier 2010

Ma douce Louise, je serai toujours éprise.

Je ne sais pas si je dois essayer de changer de point de vue pour moins souffrir.

Après tout la mort n'est pas quelque chose de triste en soi, ça fait partie de la vie, et on ne sait meme pas s'il existe quelque chose après. la tristesse vient du manque, du vide.

Il y a tant de misères, de souffrances dans ce monde que c'en est insupportable, il vaut mieux l'occulter sinon on deviendrait fous. On reste très égoistes parce qu'on est touché par des choses qui nous sont arrivées. Je suis moins sensible aux autres causes qui sont pourtant, tout en étant differentes, tout aussi horribles.

A chaque fois que je vois une nouvelle mamange arriver sur le forum ça me fend le coeur, je ne me remets pas de l'injustice, de l'horreur de la souffrance, de la detresse. Et je pense a tout ces petits corps sans vie, c'en est irréel, il leur manque juste la vie, comme quand on souffle une bougie, la flamme est éteinte mais la bougie est là. il suffirait juste d'un briquet pour rallumer. Et le désir animal de materner, de mettre contre son sein, un corps sans vie, un corps qui ne grandira pas, un caractère qu'on n'aura jamais connu, ou juste effleuré, des yeux qui resteront à tout jamais fermés. Je pense à toutes ces mères qui n'entendront pas le premier cri, et qui seront irradiées par le desespoir, les questions sans réponse, la vie qui bascule dans une autre dimension, et rien ne redevient jamais comme avant.

En écoute: Lhasa de Sela.

Posté par sous_le_coude à 05:10 - labo d'idées (moi je...) - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire